On l’a réussi pour vous !

Le temps passe, des informations circulent, l’actualité se renouvelle et l’on oublie

2020 en cours (extraits) et ses résultats phares

  • Septembre : les collègues cadres d’astreinte centrale qui sortent du dispositif avec la mise en place de l’organisation S/T ont reçu une proposition de sortie que l’on pourrait qualifié d’erronée. En réalité, il valait mieux sortir de l’astreinte de façon individuelle ne serait-ce que quelques mois en arrière. Anormal au regard de ce que CFE-CGC avait discuté lors de la consultation sur le projet de réorganisation des activités S/T. CFE-CGC APRR a “bataillé” pour obtenir l’équité et la justesse en remontant les conditions à l’usage depuis des années. Une information va se réaliser auprès de chacun des collègues pour qu’ils puissent s’assurer du mode de calcul conforme.
  • Septembre : le télétravail “de crise” est comme le télétravail “classique” chez APRR : un combat ! Managers et salariés bénéficiaient d’une note DRH du 1er septembre avec 4 critères pour accéder au télétravail 1 jour par semaine. “Quiproquos à gogo” depuis le 10 septembre avec un 5ème critère appliqué sans note diffusée aux organisations syndicales et aux salariés. Après une demande de CFE-CGC à la Direction, il existait bien une nouvelle note, utilisée mais non “officielle”, cette fois-ci une note dûment adressée par mail à l’ensemble des salariés le 17 septembre. Qu’il est difficile d’utiliser le mot “télétravail”, même en période de Covid-19 !
  • Août : CFE-CGC APRR se réjouit de voir enfin aboutir une demande de modernité pour l’environnement : des bornes de recharge électriques qui s’installent dans les unités (ex. sites de Beaune, Genay, Gannat, Nemours…). L’objectif de CFE-CGC est devenu objectif d’APRR : qu’elles soient aussi bien utilisées par les salariés pour recharger leurs véhicules électriques futurs, leur voiture personnelle ou bien de fonction.
  • Août : CFE-CGC avait suggéré à la Direction l’utilisation de véhicules électriques pour les déplacements journaliers limités en kilomètres (ex. AMQ, électros, R.A.…). C’était en… 2018. Avec les évolutions de mentalités et de la technologie, plus la logique de bas carbone, nous y arrivons.
  • Mai, juin, juillet : Reprise des négociations Péage & Commercial où CFE-CGC APRR a demandé (entre autres) l’accès à la prime projet pour l’encadrement et les secrétaires et/ou des points, 1 heure forfaitaire de télé gestion de l’astreinte péage, l’accès aux outils nomades (Smartphones, PC portables, logiciels de gestion distante)… le résultat final sera connu en septembre à travers les écrits de la Direction dans la rédaction de l’accord.
  • Les mois Covid-19 : Les élu(e)s CFE-CGC APRR se sont solidarisés pour travailler envers la collectivité dans des instants bien troublés. Une permanence était en action, même dans les moments les plus sombres. Ces élu(e)s ont assisté et soutenu celles et ceux qui nous contactaient. Nous avons pris la parole comme jamais dans les CSE-C extraordinaires où se traitait l’actualité urgente. En filigrane constant, nous avions systématiquement le télétravail comme solution et préoccupation d’organisation.  Idem au déconfinement avec un rejet des solutions de reprise APRR. Le travail des collègues de la prévention et moyens généraux a été fabuleux, mais la Direction a freiné de façon inconsidérée le télétravail de déconfinement. Nous avons proposé des solutions pragmatiques et de bon sens, finalement retenues pour le second CSE-C extraordinaire, y compris pour l’organisation de la viabilité non satisfaisante.
  • Mars : Une N.A.O. délicate, mais une année assez similaire à 2018 pour atteindre + 1,9 % d’augmentation. Les négociateurs CFE-CGC APRR ont “arraché” de nouveau un découpage exceptionnel avec les techniciens/maîtrises d’encadrement d’un côté et cadres de l’autre. Nous constatons que la maîtrise doit encore bénéficier d’un rattrapage. Les négociations réalisées avant dans les autres S.C.A. ne nous favorisent pas ! A force d’insister de puis des années, CFE-CGC fait enfin rentrer des avantages environnementaux pour les salariés. En 2020, nous avons obtenu l’implantation de bornes de recharge électriques sur des sites de travail (possibilité de la loi sur les mobilités). Chacun pourra dorénavant acheter une voiture électrique et la recharger au travail. L’acquisition d’une société externe vendant des cartes de recharge est aussi un plus pour nous tous. Notre chantier “vélos à assistance électrique” (VAE) va donc se poursuivre car la Direction avance des craintes quand à la sécurité et accidents de trajets. On va pousser encore et encore ce sujet.
  • Février : Nous défendons notre dossier pour la réorganisation des activités Péage & Commercial. Un ensemble de propositions et de demandes va nous guider dans cette négociation. Nos éléments sont précis et larges, certains points étant même au-delà du périmètre assez restreint ouvert par la Direction.
  • Janvier : Un courrier a été adressé à la Direction pour bénéficier d’une hausse pouvoir d’achat. La loi LOM ouvre des avantages et cela est en lien direct avec la prochaine négociation NAO 2020.

————————————————————-

2019 (extraits) et ses résultats phares

  • Décembre : Un courrier a été adressé à la Direction pour palier à la décision d’Eiffage de ne pas verser la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat. Notre demande va vers une des possibilités de la loi PACTE. Cela anticipe la négociation NAO 2020,
  • Novembre : Grâce au bilan des 3 ans écoulés, à votre écoute pour construire un projet sur les 4 ans à venir, à une campagne appuyée par une équipe de nouvelles têtes composées de femmes et d’hommes motivés… CFE-CGC APRR progresse de 46 % et passe de la quatrième organisation syndicale à la deuxième. Si nous sommes majoritaires dans le collège 3, ce n’est pas le cas sur le collège des maîtrises et nous prendrons les mandats possibles pour gérer aux mieux les oeuvres sociales. Nous lutterons notamment pour inciter les autres O.S. à passer au Quotient Familial utilisé par une majorité de CSE français,
  • Mai : Nous avons étudié le projet de réorganisation des activités sécurité-trafic avec les collègues de sécurité-trafic et nos élu(e)s spécialisé(e)s dans ces domaines. Nos 9 pages de questions/réponses se sont terminées par une demande de “sécurisation des engagements” de la Direction, avec des points mensuels d’avancement dans les CE et demain les CSE.
  • Avril : L’information souhaitée sur un cadrage des autorisations d’absences ponctuelles des cadres a été mis à l’ordre du jour du Comité de Direction. Nous espérons qu’un traitement uniforme sera dorénavant appliqué aux cadres, en forfait jours, dans toutes les unités.
  • Mars : La N.A.O. aboutit à + 2,5 % d’augmentation avec un découpage exceptionnel des techniciens/maîtrises d’encadrement d’un côté et cadres de l’autre, cela pour optimiser au plus fin la hausse dans sa partie générale. A noter qu’au sein de nombreuses S.C.A. la part générale est moindre, voire inexistante parfois avec différentes définitions du “talon”. Les maîtrises prenant l’astreinte bénéficient d’une mise à niveau de 3 points.
  • Février : Nous avons rencontré la direction afin balayer une dizaine de sujets de travail, dont le télétravail, les déplacements routiers, la qualité de vie au travail… nous avons particulièrement pointé 2 sujets : les absences ponctuelles des cadres et les voitures de fonction en C.E.T. Nous avons obtenu un cadrage en Comité de Direction pour l’un et questionné un avocat en droit du travail en plus du service juridique de CFE-CGC BTP pour l’autre.
  • Janvier : Nous travaillons sur des sujets qui se concrétisent à “vitesse variable” et il en va d’une demande de CFE-CGC APRR datant de 2018 concernant les collègues volontaires pour utiliser leur véhicule personnel à des fins professionnelles. Volontaires car c’était une vraie demande de quelques uns et, pour d’autres, une solution alors qu’il n’y avait pas de voiture de pool disponible. L’idée force était double : pas de surcoût d’assurances et pas de franchise/malus en cas d’accident. Une note est parue en ce sens début janvier et nous vous invitons à en prendre connaissance, puis d’en discuter avec votre hiérarchie.

_____________________________________

2018 (extraits) et ses résultats phares :

  • Décembre : Les organisations génèrent des points positifs d’un côté et des contraintes d’un autre. Ainsi, pour les découpages régionaux, les déplacements entre Gannat et Lyon impliquent d’emprunter un réseau A89 non APRR. De fait, sans rien changer à nos habitudes ou procédures péage, chaque passage revenait à penser à neutraliser le télébadge, nécessitait d’emprunter des voies acceptant les CB. Au final, il fallait avancer les sommes et multiplier les lignes de notes de frais. Nous avons demandé l’utilisation des télébadges des voitures de pool ou affectées, mais aussi de trouver une solution pour les voitures de fonction. Une note est ainsi parue pour permettre cela sous les modalités que nous vous invitons à découvrir.
  • Octobre : Accompagnement de l’encadrement du district d’Auvergne suite à une action de SUD. 
  • Août : Avec une demande CFE-CGC APRR datant de quelques années et des rappels cycliques lors de nos rencontres avec la direction, un nouveau prestataire a été retenu pour le contrat de retraite supplémentaire des cadres APRR. Le mécanisme est avantageux fiscalement pendant la phase de cotisation (versements exonérés d’impôt sur le revenu, dans certaines limites. A la retraite, une rente s’ajoute aux pensions des régimes obligatoires, et bénéficie du même régime fiscal et social.  AMUNDI (Crédit Agricole Assurances) apporte de nouveaux avantages que chacun saura découvrir en regardant les informations reçues au domicile.
  • Mars : L’accord est signé et voici notre bilan CFE-CGC : un pourcentage final du niveau demandé (2,1 % avec l’ensemble des mesures, dont 1,9% de hausse des rémunérations). Un cru 2018 positif qui renforce 2017 et bénéficie au plus grand nombre. Belle avancée pour les Sysop (création du forfait de télémaintenance d’une heure) qui montre notre aide là où il faut agir. Nous ferons de même sur d’autres publics en directions centrales. Nous travaillons pour réaliser les 1,2 % des « oubliés » maîtrises et cadres.
  • Février : La négociation NAO 2018 s’engage avec notre demande de 2% d’augmentation, de 1,2% d’augmentation à des collègues n’ayant rien eu sur les 3 dernières années, de voir appliquée une prime favorable à l’environnement et aux déplacements en 2 roues, de compenser efficacement celles et ceux qui décideront volontairement d’utiliser leur véhicule personnel pour des déplacements professionnels. D’autres mesures sont exprimées qui visent les techniciens, les électros, les maîtrises prenant l’astreinte, les maîtrises et cadres de toutes les directions d’APRR,
  • Février : Engagement d’une médiation pour un collègue et prise en compte de soutiens dans diverses unités (services, districts). Nous répondons aux interrogations et sommes disponibles pour les directions centrales (Dijon, Lyon, Vélizy),
  • Janvier : Présentation à la direction de 2 gros dossiers lancés l’an dernier par CFE-CGC APRR sur le télétravail (et de fait le travail à délocalisé dans un autre site, la télémaintenance…) et sur les R.P.S. (risques psycho sociaux) qui existent, sans que grand monde n’en parle au niveau des techniciens, maitrises et cadres,
  • Janvier : Demandée depuis 2 ans, acceptée en 2017, la fourniture de Smartphones à des collègues exerçant des métiers non ouverts dans la grille des bénéficiaires est engagée. En clair, au fil des remplacements et de l’arrivée des abonnements Bouygues Télécom, les Smartphones remplacent les téléphones basiques. De plus en plus, l’envoi de photos du tracé, de mails et de saisies + vision de l’agenda s’effectuent sans délai. nous sommes heureux d’apporter plus de qualité de vie au travail de nos collègues. Le projet NUMA va apporter d’autres aides, des gains de temps…

______________________________________________

2017 (extraits) et ses résultats phares :

  • Tout au long de l’année : Des accompagnements confidentiels et réussis de collègues en situation de difficulté et/ou en phase de négociation,
  • Jusqu’à fin d’année : Nous demandions à ce que l’attribution des outils (Smartphones, PC portables…) se fasse non plus sur une grille de fonctions, mais de métiers. Le message a été entendu par la direction qui va concrétiser les fournitures prochainement,
  • Avril : Des élu(e)s qui s’investissent plus qu’avant avec des mandats (secrétaire CE, trésorier CE, rapporteurs de commissions, membres de toutes les commissions obligatoires…),
  • Mars : Les élections professionnelles qui montrent une hausse du nombre d’élu(e)s CFE-CGC,
  • Janvier : Des élu(e)s CFE-CGC APRR participent activement aux sections CFE-CGC AUTOROUTES et EIFFAGE,
  • Février : Quand les autres organisations syndicales (sauf une) ont validé la NAO 2017 à 1,4 %, vos négociateurs CFE-CGC APRR ont demandé et obtenu 1,5 % en mettant en avant la participation active des maîtrises et cadres à la mise en place de Synergie Dex,
  • Janvier : Un élu CFE-CGC APRR présent au Comité Groupe Eiffage.