CSE-C extraordinaire > Reprise > vote CONTRE

Dès le 1er jour de confinement, jusqu’au terme de la crise sanitaire, l’équipe CFE-CGC APRR VOUS ACCOMPAGNE à chaque instant quel que soit notre situation (travail temps plein, chômage partiel total ou “partiel”, télétravail ou délégation) pour INTERVENIR auprès de la Direction si nécessaire, notamment en remontant vos interrogations et nous vous encourageons à vous rendre sur le panneau d’affichage numérique sur l’Intra APRR en cliquant plus bas.

Cette semaine est primordiale dans la préparation de la reprise post confinement avec toute une vague de réunions extraordinaires (CSE-C, CSE, CSSCT). En suivant les liens, vous obtiendrez le CR du CSE-C, ou du moins l’essentiel de nos sujets, questions, propositions et réponses de la Direction.

Si nous reconnaissons que le travail de prévention est bien traité (fiches consignes, organisation des locaux…) et que le travail que nous avons proposé autour des risques psychologiques autant pour les collègues managers que les équipes se retrouvent dans les actions APRR, 2 points  cristallisent notre vote CONTRE :

1 => le TELETRAVAIL. Que dire ? Voici 15 jours, nous avons adressé un dossier fourni (sans suite) visant à cadrer, bien organiser et surtout calibrer la reprise avec un dosage présentiel/télétravail (ou à distance) crescendo sur quelques semaines. Lors du CSE-C, nous avons perçu que le présentiel était le modèle retenu et le télétravail tout juste une possibilité.

Pour CFE-CGC APRR, nous sommes sur la ligne gouvernementale visant à prioriser le télétravail et nous pensons avant tout aux sites avec beaucoup de personnel et urbains qui imposent du transport en commun (DICODEV, Dijon, Vélizy), mais bien sûr aux collègues aux multiples contraintes familiales ou de santé (personnes à risques) pour lesquelles le TELETRAVAIL s’impose qu’ils soient en DR, district, agences.

Toute notre logique est bien sûr de respecter la faisabilité (télétravailleurs ayant un travail en adéquation, collègues volontaires et à l’aise dans cette approche…). Un regret fort pour nous de voir que cela n’est pas exprimé comme tel au CSE-C, même si de timides ouvertures seraient possibles, de façon individuelle, moyennant des conditions (non citées par l’entreprise). Au final, ce télétravail “Covid” sans lien avec le télétravail prévu, porté, organisé… a quand même permis à APRR d’avoir une activité, des réussites, des dossiers importants poursuivis… en début de confinement et au moment du déconfinement non.

C’est aussi une surprise qu’APRR ne respecte pas les consignes gouvernementales alors que nous avons une mission de service public et les aides financières pour l’activité partielle.

APRR se fixe et demande aux salariés une attention de chaque instant à la prévention des accidents du travail sur ses aspects “intégrité physique”. C’est de fait une autre surprise de voir ce refus de télétravail car l’UNIQUE prévention du moment, dans le monde, est d’éviter d’être contaminé. Venir massivement au travail génère des risques que nous ne voulions pas pour VOUS.

APRR fixe des objectifs à ses managers et, très souvent, CFE-CGC  n’y voit rien à redire par conviction ou suivant nos propres parcours de managers. Nous sommes encore étonnés que l’organisation sans télétravail prioritaire pénalise la productivité. Etre au bureau, sans réellement en sortir, à prendre un masque, des gants, du gel avant/après le photocopieur, les toilettes, les poignées de portes… que dire du courrier reçu, des colis… contraintes inexistantes chez soi, donc un gain de temps réel.  Un écrit de la Direction signale que le télétravail n’est pas productif ! OUI pour des gens sans affinité avec l’informatique, la technologie, sans réelle autonomie professionnelle, parfois sans matériel, sans préparation, sans accompagnement durant des jours. NON pour celles et ceux qui maitrisent ou s’adaptent très vite. Là, nous pourrions donner 100 chiffres d’études faites par les plus grands et meilleurs cabinets de conseil du monde qui s’accordent sans aucun frein à dire que les personnes en capacité de faire montrent une performance supérieure au présentiel dans un bureau ! Nous disposons de toutes les analyses, certaines remises à la Direction dans notre dossier… impossible que l’entreprise ne sache pas. Ce qui est noté dans un document managérial de reprise est une coquille regrettable car erronée.

2 => la VIABILITE. Le second point concerne la vision que nous donnent les Responsable d’Activité en charge de la VIABILITE. L’organisation de crise qui donne une plage horaire sur 2 postes n’est pas satisfaisante, notamment avec les absences. Sans éléments rassurants et voyant le prolongement jusqu’au 15 août, nos collègues voient plus une solution pérenne que “de crise”. Nous aurions préféré une démarche similaire à celle du gouvernement qui a adapté la durée du confinement aux résultats et informations du corps médical… par exemple jusqu’à fin juin, puis prolongation (ou pas) + 15 jours…

Fonction de cela, nous avons voté CONTRE.

Maintenant, pour VOUS, VOS PROCHES et COLLEGUES, c’est une responsabilité forte qui s’impose en plus des mesures mises en place et expliquées par la Direction.

CFE-CGC APRR vous ACCOMPAGNE si vous êtes en difficulté. Pour ça, venez vers nous, vers vos élu(e)s de proximité.

LES DERNIERES INFORMATIONS SONT PARUES SUITE AU

second CSE-C extraordinaire du 12 mai 2020 =>

  • Pour retrouver le détail, nous invitons à aller sur le panneau d’affichage numérique CFE-CGC sur l’Intra APRR

 Accès direct au panneau numérique CFE-CGC APRR

 

  • Mieux encore, vous recevrez nos informations détaillées en vous abonnant à nos e-mails que nous adressons sur votre adresse mail personnelle (et non pas @aprr.fr). Ainsi, cliquez sur notre mail :

cfe-cgc.aprr@orange.fr 

(Donnez votre prénom, votre nom et l’adresse mail personnelle où arriveront nos e-mailings.)

 

Prenez toujours grand soin de vous et nous serons heureux de nous retrouver lorsque cela sera possible !

TD