Le TELETRAVAIL de crise sanitaire : pourquoi s’en passer si c’est utile ?

Voici la dernière évolution du télétravail dans la gestion de la crise Covid-19. L’édition d’une nouvelle note est une rupture de communication avec celle de l’Etat. En effet, pas de modification des règles sanitaires par le Gouvernement, c’est donc bien une initiative du Groupe.

Est-elle utile cette note ?  OUI et NON

OUI pour sa partie clarification avec un meilleur cadrage pour chacun. Cependant, les consignes télétravail CFE-CGC APRR restent plus opérationnelles pour les encadrants et les managers. Prenez soin de lire notre document sous forme d’une checklist simple à utiliser. Si vous ne trouvez pas ce document pragmatique, demandez-le à nos élu(e)s CFE-CGC ou écrivez-nous en allant à la fiche contact (lien en bas de page de ce site).

NON pour réduire encore et encore le champ d’utilisation. Dire qu’un jour par semaine (au-delà pour les personnes qui entrent dans le champ du télétravail temps plein sous conditions) est une vraie bonne solution pour réduire les présences dans les unités OUI. Restreinte autant NON quand on voit qu’une réunion physique devient bientôt impossible (Teams), idem pour une formation (Teams), idem pour la convivialité autour du café, d’un départ, d’une arrivée… à quoi bon être si nombreux sur les sites avec tout cela ?

Pour être totalement objectif, CFE-CGC APRR comprend que la période est dure pour la Direction… elle l’est aussi pour chacun de nous. De ce constat factuel, comprendre ne veut pas dire admettre. Une solution intelligente d’un télétravail réduit dans la semaine (1 jour) sur un nombre plus important de collègues (note du 1er septembre),  avec des journées de rassemblement* pour que les managers managent est de bon sens managérial, donc normalement non retoquée.

Ce grignotage de l’utilisation du télétravail tend prochainement à générer une grande incompréhension du fonctionnement, non loin de l’effet inverse de la distanciation sociale… l’incitation au rapprochement, au sens du maximum d’effectif dans les unités dites administratives !

CFE-CGC s’emploie à promouvoir le télétravail “normal”, donc au-delà de celui de “crise” depuis 1997. Même avec le vent contraire provenant du Groupe nous continuerons, car aller contre le cours de l’histoire ne durera pas.

De plus, le MIX que nous proposons est équilibré, cadré pour chacune des parties et les objections du Groupe pour le retoquer sont bien rares !

*rassemblement au sens nécessité de voir son équipe, mais pas en groupe car chacun reste isolé dans son bureau.

TD