N.A.O. : le décryptage CFE-CGC APRR

N.A.O. :

+ 2,5 % est donc le résultat global à retenir. Ce qui ne se voit pas reste souvent le plus important, le plus sensible, le plus nécessaire à expliquer. Celles et ceux qui n’ont jamais négocié, ou mieux encore jamais assisté à une N.A.O., peuvent légitiment penser que les choses se passent mais qu’obtenir plus restait possible. Alors, quelques éléments de contexte : CFE-CGC ne négocie pas seule avec la direction, 5 organisations syndicales se trouvent au tour de table, à chacune ses objectifs en fonction des publics défendus, côté APRR des objectifs aussi, une ligne de conduite Groupe, un historique des années passées, l’état des lieux des négociations N.A.O. dans les autres sociétés d’autoroutes, l’intéressement/participation, le niveau de la prime exceptionnelle défiscalisée…

L’enjeu 2019 pour CFE-CGC APRR visait de façon limpide un rattrapage mis en évidence par le “bon” côté du mouvement des gilets jaunes, à savoir LE POUVOIR D’ACHAT, sujet non contesté par l’ensemble des économistes. Tous les experts et organismes du type O.C.D.E. détaillent le décrochage en pouvoir d’achat impactant avec grande évidence les classes moyennes. Tout naturellement, nous avons visé de tendre le plus possible vers une augmentation générale au niveau de l’indice INSEE hors tabac, référence historique de la direction pour le calcul de l’évolution salariale, soit 1,38 % pour l’ensemble de l’année calendaire 2018. Dans l’univers autoroutier, et nous vous laissons le soin de vérifier cela auprès de vos connaissances dans d’autres S.C.A., APRR maintient une part non négligeable d’augmentation générale, tout en souhaitant une part d’individuelle (cela nous parait aussi légitime pour répondre à vos demandes d’augmentations personnelles méritées et seule façon de différencier les niveaux d’implication et de résultats tout au long d’une année). Notre enjeu a donc été d’argumenter sur un pourcentage de hausse de la part générale en réduisant la part d’évolution de l’individuelle. L’information CFE-CGC APRR affichée et diffusée présente un tableau qui démontre que nous sommes parvenus à un compromis. Pour cela, nous avons conduit la direction à dissocier exceptionnellement les techniciens/maîtrises d’encadrement et les cadres. Cela a permis, au terme d’une dernière interruption de séance, d’obtenir 0,1 % de plus en général pour les premiers nommés et équilibrer pour les cadres. Enfin, et sur un volet responsabilité/astreinte, les maîtrises prenant l’astreinte ont obtenu une revalorisation de 3 points. Leur demande a donc été portée par CFE-CGC et écoutée par APRR.

Hors cadre de la N.A.O., chacun connait la prime défiscalisée qu’il a reçu d’APRR et nous devons souligner qu’entre 0 et 1000 €, une vérité existe. Elle a rapporté en moyenne 450 euros à 2 millions de salariés en France, dans plus de 200.000 établissements. Plus de 40 % du montant total versé l’a été dans des entreprises de moins de 50 salariés.

Voici quelques éclairages pour décrypter cette N.A.O., la prochaine étant liée aux résultats des élections professionnelles qui se dérouleront au dernier trimestre 2019. Nous espérons obtenir votre confiance renforcée, car depuis 3 ans nous avons adapté notre mode de fonctionnement, étoffé nos objectifs, ciblé des résultats pour les techniciens, maîtrises d’encadrement et cadres. Pour prendre plus de force et mieux peser dans les négociations de 2020 à 2024, seuls vos votes compteront. Il faudra en premier lieu voter… et voter CFE-CGC APRR. Nous en reparlerons bien évidemment.